asiedusudestenfamille

Notre année sabbatique racontée


5 Commentaires

Et enfin, c’est l’arrivée à Paris !


Ça y est, nous sommes à Paris CDG avec seulement quelques heures de retard ! À Kuala Lumpur, l’avion a été pris dans une tempête au moment de l’atterrissage, on a tous eu très peur. Il a été détourné sur Penang à 400 Km de là pour attendre que le temps se calme. Nous avons refait le plein et sommes repartis 1 heure après vers Kuala Lumpur où notre A380 nous attendait.

IMGP8768

Prêts à rentrer en France!

Heureux de prendre l’avion et de bientôt revoir tout le monde nous n’avons pas souffert de ce long voyage.

A l’arrivée, Thomas, le frère de Cécile nous attendait.

Le début d’une nouvelle aventure commence !

Super !

 


Poster un commentaire

Tagaytay suite et fin, les dernières heures aux Philippines


Avant le départ, nous en profitons pour faire le plein de t-shirts et, on trouve ici de nombreux magasins de vêtements à des prix très raisonnables. Le choix est large, ces hangars/magasins sont immenses, on croirait des fins de série des pays occidentaux.

En rentrant à l’hôtel, les enfants organisent un défilé. Ils sont ravis de leurs achats, il faut dire que depuis le début de l’aventure ils n’ont pas eu plus de 3 t-shirts et un choix assez limité en vêtements.

IMGP8723

IMGP8725

Nous profitons à nouveau de la vue sur le volcan Taal en s’offrant un bon café.

IMGP8714

IMGP8715

Puis nous refaisons nos sacs une dernière fois, en laissant tout ce dont nous n’aurons plus besoin en France : ponchos pourris, traitement palu, moustiquaires, anti-moustiques…..

Nous prenons le bus très tôt le matin pour Manille, le trajet va être long, l’avion doit partir en fin d’après-midi pour Kuala Lumpur puis redécollera pour Paris vers minuit et demi.

En tout, un trajet de plus de 30 heures.

 

 


1 commentaire

Tagaytay, randonnée sur le volcan Taal


Il nous reste quelques jours avant le vol retour, et nous ne souhaitons pas rester à Manille… Nous épluchons notre guide et trouvons non loin de là une destination qui semble prometteuse : Tagaytay.

C’est une ville à environ 1h30 au sud de Manille, posée sur la crête d’un cratère du volcan Taal, un volcan de plus de 20 km de large.

Romblon Luzon 184

Nous trouvons facilement un hôtel avec piscine, les enfants s’y défoulent pendant des heures. Notre chambre donne sur un petit jardin, la cuisine est ouverte 24h/24h et sert quelques très bons plats, comme le Binakol, du poulet en sauce très relevée.

C’est notre dernière destination, nous voulons la prendre très cool, on essaye de se reconditionner au retour et à la « vie normale ».

Les paysages sont magnifiques, par temps clair, nous pouvons voir depuis le bord de la route en face de l’hôtel le cratère et son lac. Quelques iles (qui sont en fait des volcans) émergent de la surface.

Nous descendons en 20 à 25 minutes au bord du lac à bord d’une moto side-car, 650 CC à échappement libre, nous en avons encore les oreilles qui sifflent !! Nous louons un bateau pour nous rendre sur l’ile principale « Volcano Island » du lac de cratère.

Romblon Luzon 180

Romblon Luzon 189

Les aventuriers

Romblon Luzon 262

Romblon Luzon 259

Mon batteau!!!

Il s’agit d’un volcan de 400m de haut que nous décidons de grimper.

Romblon Luzon 235

Nous sommes très peu à faire la randonnée à pied, les touristes utilisent généralement les chevaux. La montée n’est pas compliquée mais il fait très chaud.

Dans un paysage très aride, parmi les fumeroles, la marche soulève beaucoup de cendre. Il nous faudra environ 50 minutes pour atteindre la crête de ce volcan, un peu plus bas, nous pouvons admirer un nouveau lac de cratère, mais celui-ci est bouillonnant, certains disent qu’il est sulfuré…

Romblon Luzon 232

Le lac du cratère

Ici et là la terre fume, rabattant parfois sur nous l’odeur caractéristique du souffre.

Romblon Luzon 222

Romblon Luzon 215

Romblon Luzon 226

Romblon Luzon 252

Eva-Marie pose à coté d’un fumerole, même pas peur!

Drôle d’ambiance que celle du dos d’un volcan.

Romblon Luzon 202

 


Poster un commentaire

Visite rapide de Manille


Romblon Luzon 157

Nous n’avions pas prévu de visiter Manille, les guides ne le conseillent pas et nos aprioris ne sont pas très positifs à l’égard de cette capitale.

Romblon Luzon 154

Mais nous y sommes alors: « Let’s Go » !

Notre programme est de visiter la cité historique,  le «Manille Intramuros » et le parc Rizal orné de quelques monuments, certains musées peuvent aussi être intéressants.

Romblon Luzon 163

La cathédrale de Manille

Nous commençons par la visite du parc et le monument à Rizal. Très vite on a du mal à prendre plaisir, un peu partout, sous les arbres des familles vivent là.

Romblon Luzon 168

Certains enfants déjà grands sont nus, ils sont sales, l’odeur est forte. Des hommes et des femmes sont couchés à même le sol et demandent de l’argent. Un peu partout on retrouvera cette grande misère qui nous dérange et qui nous choque. Le cœur n’y est pas, nous rentrons à l’hôtel.

À 20m de l’entrée de notre hôtel, un homme se meurt sur un bout de carton, il doit peser 35 kilos, c’est dur.

 


Poster un commentaire

De Romblon à Manille


Romblon Luzon 132

Nous quittons Romblon pour Manille

Romblon Luzon 137

Le bateau part à 13H00 de Romblon une fois tous les 3 jours mais il faut y être tôt le matin pour acheter les billets. C’est la foire d’empoigne, il y a bien une queue mais personne ne la respecte, pour 4 tickets, ça nous prend deux heures.

Romblon Luzon 105

Les enfants posent dans le zoo de marbre de l’hôtel, juste avant le départ

Le bateau arrive à Batangas vers 1h00 du matin, soit 12h00 de trajet dans un ferry blindé, nous avons la chance d’avoir des couchettes proche du bastingage, il y fait moins chaud. D’autres dorment par terre… Le pont est vraiment plein, c’est très bruyant, beaucoup d’enfants philippins pleurent, les gens parlent très fort.

Romblon Luzon 148

Au milieu de la nuit une odeur de brûlé et une agitation soudaine, ce n’est rien m’explique un membre d’équipage, une cheminée a pris feu mais comme il y en a deux on peut continuer !! On arrose copieusement, on ralenti un peu et on repart comme si de rien n’était…. Ouf !

Romblon Luzon 152

Le ferry est plein…

On est débarqué à Batangas ville du sud de Luzon, sur un quai entre camions, bus et voitures. On nous oriente vers une gare routière où on nous pousse presque dans un bus. Une fois assis quelqu’un nous demande où nous allons à Manille. Sans trop le savoir nous-mêmes, Stéphane donne le nom d’un quartier qu’il a retenu : Makati, le quartier d’affaires de la capitale, là où poussent les tours !

A 3h00 du matin, un type nous crie : « MAKATI ! MAKATI ! » et nous demande de descendre du bus, cela dure moins de 2 minutes et nous sommes jetés sur un trottoir au bord d’une 2 x 6 voies avec tous nos bagages en tas, dans un état semi-comateux après 12h00 de mer et 3 heures de bus… Sans savoir où on dort !!

On se compte, on compte les bagages, on essaye de réfléchir sans s’engueuler !!! Puis on décide qu’il n’est pas très opportun de rester au bord d’une 2 X 6 voies à Manille à 3h00 du matin… on marche un peu et un taxi nous accoste. Nous lui expliquons que nous devons trouver un hôtel, il nous embarque. 30 minutes plus tard, après d’âpres négociations entre Cécile et l’hôtelier sur le prix de la chambre, nous nous endormons enfin.

Chez nous, pour obtenir un RDV chez le dentiste, c’est souvent la galère, il faut souvent faire du forcing. On a un peu l’impression que notre petite rage de dents n’intéresse pas le dentiste. Qui, comme un ministre, n’a pas de place avant deux mois !

Nous sommes donc surpris d’être reçus au bout de dix minutes dans un hôpital moderne et plutôt chic par une équipe médicale (un dentiste et deux assistantes) qui est aux petits soins pour Stéphane. L’affaire est vite bouclée, nous continuons notre périple.

 


Poster un commentaire

De Tablas à Romblon


Nous traversons l’ile de Tablas pour l’embarcadère de Saint Agustin assis dans un jeepney surchargé, nous comptons jusqu’à 48 personnes, nous avons une place et la gardons bien.

Tablas et Romblon 091

Au revoir Tablas!

La traversée dure une heure, une fois de plus les paysages sont magnifiques, les couleurs extraordinaires.

Tablas et Romblon 133

Une voile au large de Romblon

Tablas et Romblon 099

Tablas et Romblon 178

Tablas et Romblon 179

Tablas et Romblon 185

Tablas et Romblon 212

L’arrivée à Romblon City, des enfants plongent pour rattraper les piécettes envoyées par les passagers…

Nous débarquons sur l’ile le jeudi saint et malheur, tout est plein, pas une place dans un hôtel, on est relégué dans une pension en centre ville. Drôle de bâtiment, tout en marbre gris du sol au plafond, couchés dans notre lit on a l’impression d’être dans un caveau…

Tablas et Romblon 217

Romblon City

Tablas et Romblon 253

Tablas et Romblon 262

Tablas et Romblon 226

L’île de Romblon est réputée pour son marbre de qualité

Le lendemain matin nous louons un tricycle et faisons pendant 2h30 le tour d’une dizaine d’établissements, pour enfin trouver un bel endroit. L’hôtel n’est pas situé en bord de mer mais dans les terres. Depuis notre lit nous avons une vue magnifique sur les rizières. En plus il y a une belle piscine pour les enfants.

Tablas et Romblon 273

Le Dream Paradise Resort

Nous y passons le long week-end de Pâques, en mode cool et nous en profitons pour fêter les 40 ans de Stéphane!

Tablas et Romblon 269

Vue depuis notre chambre

Tablas et Romblon 274
La perte d’un pivot nous oblige à rechercher un dentiste à Romblon. Le premier que nous consultons officie dans une cabane en bois et prescrit à Stéphane des antibiotiques ??? Le deuxième fait aussi épicerie et nous conseille d’aller à Manille.
Donc, en route vers Manille !

 


Poster un commentaire

Vagabondage d’ile en ile


Vagabondage d'ile en ile

La traversée de Boracay à Caticlan sur l’ile de Panay dans l’archipel des Visayas se fait aisément et nous enchainons sur un autre bateau en direction de l’ile de Tablas. La nature est magnifique, le vagabondage d’ile en ile à bord des bangkas est pour tous un grand moment de plaisir. Nous sommes régulièrement face à des paysages à couper le souffle.

Nous longeons les iles à quelques miles des côtes, le spectacle est splendide, la traversée des chenaux est musclée : forte houle, vent violent. Ça bouge beaucoup dans le bateau, plusieurs passagers sont malades.

Les enfants et Cécile, assis à l’intérieur, ont pris l’habitude des transports en bateau et ne semblent pas incommodés le moins du monde par les mouvements incessants du bateau. Stéphane qui s’est installé comme à son habitude sur le toit de la bangka reçoit des seaux d’eau et en est ravi, il s’amuse comme un petit fou !

Nous arrivons dans une ville appelée Looc. Nous y restons deux jours, notre hôtel est installé sur la place principale. On assiste depuis le balcon à la vie des habitants et aux va-et-vient des jeepneys. Nous en prenons un pour rejoindre à quelques heures de là la ville d’Odiongan. Les villes que nous croisons ne sont pas très jolies offrant peu d’intérêt touristique ou culturel.

De Boracay à Tablas 242

La mangrove de Looc

De Boracay à Tablas 246

De Boracay à Tablas 252

Rue de Looc

De Boracay à Tablas 259

De Boracay à Tablas 273

Mon salon de coiffur !

De Boracay à Tablas 268

De Boracay à Tablas 263

La plage de Looc

De Boracay à Tablas 275

De Boracay à Tablas 281

Jeepney

De Boracay à Tablas 277

Nous trouvons un bel appartement dans un hôtel posé sur la plage. Deux chambres, un salon, une cuisine… un vrai petit chez soi. Le restaurant est bon (ce qui est rare aux Philippines). Nous y resterons une semaine.

Tablas et Romblon 080

On a ramassé de beaux coquillages, admiré de magnifiques couchers de soleil, regardé les pêcheurs, fait plein de CNED, on s’est baigné pendant des heures et on s’est promené sur la longue plage. Un autre rythme de voyage.

ODIONGAN (2) ODIONGAN (3) ODIONGAN (4) Tablas et Romblon 001

ODIONGAN (1)

ODIONGAN (5)

C’est le pied!

Tablas et Romblon 002

Tablas et Romblon 022

La plage d’Odiongan

Tablas et Romblon 026

Tablas et Romblon 041

Les derniers à l’eau: Eva-Marie et Pierre-Lou!

Tablas et Romblon 063

Tablas et Romblon 067

Tablas et Romblon 072

Tous les soirs, un nouveau tableau

 

 

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 52 autres abonnés