asiedusudestenfamille

Notre année sabbatique racontée


Poster un commentaire

Tagaytay suite et fin, les dernières heures aux Philippines


Avant le départ, nous en profitons pour faire le plein de t-shirts et, on trouve ici de nombreux magasins de vêtements à des prix très raisonnables. Le choix est large, ces hangars/magasins sont immenses, on croirait des fins de série des pays occidentaux.

En rentrant à l’hôtel, les enfants organisent un défilé. Ils sont ravis de leurs achats, il faut dire que depuis le début de l’aventure ils n’ont pas eu plus de 3 t-shirts et un choix assez limité en vêtements.

IMGP8723

IMGP8725

Nous profitons à nouveau de la vue sur le volcan Taal en s’offrant un bon café.

IMGP8714

IMGP8715

Puis nous refaisons nos sacs une dernière fois, en laissant tout ce dont nous n’aurons plus besoin en France : ponchos pourris, traitement palu, moustiquaires, anti-moustiques…..

Nous prenons le bus très tôt le matin pour Manille, le trajet va être long, l’avion doit partir en fin d’après-midi pour Kuala Lumpur puis redécollera pour Paris vers minuit et demi.

En tout, un trajet de plus de 30 heures.

 

 

Publicités


1 commentaire

Tagaytay, randonnée sur le volcan Taal


Il nous reste quelques jours avant le vol retour, et nous ne souhaitons pas rester à Manille… Nous épluchons notre guide et trouvons non loin de là une destination qui semble prometteuse : Tagaytay.

C’est une ville à environ 1h30 au sud de Manille, posée sur la crête d’un cratère du volcan Taal, un volcan de plus de 20 km de large.

Romblon Luzon 184

Nous trouvons facilement un hôtel avec piscine, les enfants s’y défoulent pendant des heures. Notre chambre donne sur un petit jardin, la cuisine est ouverte 24h/24h et sert quelques très bons plats, comme le Binakol, du poulet en sauce très relevée.

C’est notre dernière destination, nous voulons la prendre très cool, on essaye de se reconditionner au retour et à la « vie normale ».

Les paysages sont magnifiques, par temps clair, nous pouvons voir depuis le bord de la route en face de l’hôtel le cratère et son lac. Quelques iles (qui sont en fait des volcans) émergent de la surface.

Nous descendons en 20 à 25 minutes au bord du lac à bord d’une moto side-car, 650 CC à échappement libre, nous en avons encore les oreilles qui sifflent !! Nous louons un bateau pour nous rendre sur l’ile principale « Volcano Island » du lac de cratère.

Romblon Luzon 180

Romblon Luzon 189

Les aventuriers

Romblon Luzon 262

Romblon Luzon 259

Mon batteau!!!

Il s’agit d’un volcan de 400m de haut que nous décidons de grimper.

Romblon Luzon 235

Nous sommes très peu à faire la randonnée à pied, les touristes utilisent généralement les chevaux. La montée n’est pas compliquée mais il fait très chaud.

Dans un paysage très aride, parmi les fumeroles, la marche soulève beaucoup de cendre. Il nous faudra environ 50 minutes pour atteindre la crête de ce volcan, un peu plus bas, nous pouvons admirer un nouveau lac de cratère, mais celui-ci est bouillonnant, certains disent qu’il est sulfuré…

Romblon Luzon 232

Le lac du cratère

Ici et là la terre fume, rabattant parfois sur nous l’odeur caractéristique du souffre.

Romblon Luzon 222

Romblon Luzon 215

Romblon Luzon 226

Romblon Luzon 252

Eva-Marie pose à coté d’un fumerole, même pas peur!

Drôle d’ambiance que celle du dos d’un volcan.

Romblon Luzon 202