asiedusudestenfamille

Notre année sabbatique racontée

En route pour la Thaïlande

5 Commentaires

Assis dans le bus, nous avons passé la frontière thaïlandaise depuis maintenant 3 bonnes heures. Nous roulons sur une grande route à 2×2 voies depuis notre départ de Georgetown en Malaisie. Partis à 5 h du matin de notre hôtel, nous avons terminé notre nuit dans le minibus. Arrivés à la frontière vers 8h00, une petite altercation entre un passager qui refuse de payer un petit bakchich (0.20€) nous fait perdre quelques minutes. Pour notre part, ces 0.20€ étaient inclus dans le prix du billet. Trois coups de tampon et nous voilà repartis pour la ville d’Hat Yai où un autre bus nous attend pour nous amener à Krabi.

Nous avons réservé à Ao Nang deux chambres dans un hôtel avec piscine et jardin tropical…. Un luxe pour nous !

Il ne nous reste plus que quelques jours pour envoyer les premières évaluations des enfants sur le site du CNED. Les commodités d’un resort doivent nous permettre de finaliser ce travail, qui nécessite une bonne connexion WIFI, des tables, un peu d’espace et du temps…

Depuis maintenant plus d’un mois, pour des raisons de budget, nous partageons sans cesse la chambre avec les enfants (familly room) ou le pont d’un bateau avec des inconnus. Vous comprendrez donc aisément que nous sommes impatients de retrouver un peu d’intimité.

L’ambiance est plutôt bonne au sein de la famille, on se marre pas mal. Nous sommes attentifs à occuper les enfants, qu’ils prennent plaisir et cela nous rend heureux de les voir heureux. Mais il faut aussi imaginer passer 24h/24 avec Pierre-Lou qui tient la main de son Papa 80% du temps, parle sans cesse et pose plein (mais vraiment plein!) de questions, et râle quand on ne l’écoute pas… C’est bien, il est bien vivant et joyeux… mais au bout d’un mois AAAAAAAHHHHHHH.

Eva-Marie est une petite fille curieuse, elle écoute tout, et surtout ce que disent les grands et c’est la championne pour poser les questions qu’il ne faut pas. Les choses des adultes l’intéressent énormément… évidement ce sont des enfants donc, ils chahutent, font du bruit…

Les enfants ont l’air de bien aimer le voyage, de s’amuser, ils voient plein de choses chaque jour, sont très curieux de tout et remarquent les choses différentes de la France. Ils pratiquent l’anglais quotidiennement, vont chercher l’addition, rendent la monnaie, commandent leur nourriture…Ils aiment parler en anglais, et c’est tant mieux.

Toujours dans notre bus, celui-ci n’arrête pas de se remplir, nous sommes maintenant 15 dedans. Il y a une place par personne, mais pas pour les bagages. Ils sont entassés un peu partout, les enfants sur les parents, les sacs sous les sièges et les autres où on peut. Vivement que l’on arrive, ça commence à faire long.

Publicités

5 réflexions sur “En route pour la Thaïlande

  1. Coucou la famille du Sud Est Asiatique !
    Vous allez trop vous régaler en Thaïlande tout en faisant du bien à votre portefeuille.
    Profitez à fond !!!!
    Et bon courage pour le CNED et courage aux enfants ! c’est un pli à prendre puis après ça va tout seul.
    On se reconnait bien dans ce post que vous avez ecrit, Pierre-Lou qui pose tout le temps des questions, qui tient 8% la main de son papa, 24/24 ensemble, le manque d’intimité…
    Bravo en tout cas vos articles sont sympas à lire 🙂
    J’espere qu’on se verra en vrai un jour.
    Patricia.

  2. Toujours plein de bisous pour vous accompagner tout le long de votre voyage.
    Courage Cessou ! Plus que quelques mois avant de retrouver l’intimité douillette d’un foyer (non, je déconne !) Je vous re-bise.

  3. Coucou
    Comme un feuilleton quotidien c’est avec impatience et plaisir que nous attendons vos articles, vos photos , vite la suite. …
    Vous nous apporté beaucoup.
    Gros gros bisous les copains.

  4. Coucou à tous les 4 ! Je suis ravi de lire que les enfants s’epanouissent, ce dont je ne doutais pas avec ce merveilleux cadeau que vous leur (vous) faites… Content aussi de savoir que vous allez retrouver un peu d’intimité tous les deux, non mais!
    Pensez à me dire selon l’evolution de votre périple à quelle date il est préférable que je vous rejoigne à Ho Chin Min Ville….
    Bisous plein, je vous aime fort et vous me manquez !
    Tom

  5. Sympa ceta rticle « sur le vif » ! et réaliste, dans le récit des « difficultés » que vous rencontrez. Un voyage au long cours, ce n’est pas si facile que ça, contrairement à ce que certains qui ne sont jamais partis imaginent 😉 Je suis sûre que vos qq jours « luxe » vont vous faire du bien, à tous. A bientôt !

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s